» Espace parents » Conseil d’école » compte rendu du Conseil d’Ecole du 13 février 2007
 
Tout déplier Tout replier
EPS

 
 

compte rendu du Conseil d’Ecole du 13 février 2007

 

COMPTE RENDU DU CONSEIL D’ECOLE PRIMAIRE DE MONTANAY Mardi 13 février 2007

Présents :

Parents d’élèves :

Chrystelle RAYON, Jean Marie DUPLAN, Alain BOUVIER, Evelyne TERRAT, Mireille SARTRE, Martine GAUDRY, Myriam DENIS

Enseignants :

Mme DUCHAMP Mme NUGUES, Mme FAVARD, Mme DARTOIS, Mme SOUBEYRAND, Mme COPPEY, M. POSSENTI. Excusés : M.DURAND

Municipalité :

M. le Maire, M. GUILLEMOT ; Mme l’adjointe aux affaires scolaires, Mme DEGOUT.

DDEN :

M. FAURITE, M. NEYRAUD

A 18h30 M. POSSENTI démarre le conseil d’école.

I) Vie scolaire :

A) Organisation des récréations des élèves de cycle 3

Le décalage des récréations pour les élèves de cycle 3 a été fait dans le but d’améliorer la qualité de ces moments pour les enfants et d’en faciliter la surveillance. En effet, le nombre important d’élèves ne permettait pas à tous de profiter de ces instants, l’espace étant souvent monopolisé par les joueurs de football au détriment de zones dédiées à des activités plus calmes. Dans un premier temps, l’espace de jeux avait été élargi au préau et à l’esplanade Mais, cela rendait difficile la surveillance par les deux adultes dédiées à la surveillance de chaque récréation.

Ce décalage n’est effectif que pour la récréation de l’après-midi ce qui permet aux enfants de se retrouver au minimum à une récréation même s’ils ne sont pas dans la même classe.

Le premier bilan est positif puisque les enseignants ont constaté une diminution sensible des tensions en retour de récréation et un meilleur accès à l’ensemble des zones de jeux (foot, ping-pong, coin calme...)

Les questions concernant l’aménagement du préau et de la cour sont reportées au prochain conseil d’école.

B) Jeux à l’école

Les jeux tels que cartes ou images de type Pokémon, Didll....sont désormais interdits dans l’enceinte de l’école pour les raisons suivantes :

- éviter l’exclusion du groupe pour les élèves n’ayant pas ce type de jeux, - éviter aux élèves et aux parents de rentrer dans une logique commerciale poussant à avoir toujours plus d’images ou de cartes.

C) Sorties scolaires des élèves de cycle 2 (CP et CE1)

Aucune sortie de ski n’aura lieu cette année pour des raisons de sécurité, de responsabilité et de coût (ces sorties utilisaient la majeure partie du budget alloué à ces classes et obligeaient à demander un complément aux parents).

De plus, ce type d’activité doit être encadré par les personnels de l’école mais aussi par des parents ayant reçu un agrément de l’éducation nationale. La lourdeur de la procédure, le risque juridique en cas d’absence d’agrément ainsi que le coût occasionné par cette activité ont conduit l’équipe éducative à remettre en cause ces sorties.

En revanche, les sorties patinoire sont maintenues : chaque classe participera à deux sorties parmi les dates suivantes : le 27 mars, le 17 avril et le 24 avril.

Il est également prévu une sortie de fin d’année au marais de LAVOUR (Ain) Cette sortie pédagogique porte sur le thème de l’eau et sera encadré par des animateurs spécialisés. De plus amples renseignements seront données par les professeurs en temps utile.

D) Sorties scolaires pour le cycle 3 (CE2 à CM2)

Pour le cycle 3, il y aura une semaine de classe verte (du 5 au 9 juin) au Noyer dans les Hautes-Alpes (près de Gap).

Les élèves de cycle 3 étaient déjà partis dans ce même centre l’an passé qui dispose de toutes les qualités d’encadrement, de choix d’activités, d’animation et de confort. Une réunion d’information spécifique aura lieu.

Les enseignants envisagent néanmoins d’informer très rapidement les parents afin notamment de leur permettre d’échelonner le paiement de ce séjour.

M. le Maire tient à rappeler que toute famille qui aurait des difficultés financières pour permettre à leur enfant de participer à ses sorties, d’aller au périscolaire ou même d’avoir accès à la cantine peut s’adresser à la Mairie pour obtenir une aide.

C) Journal de l’école

M DURAND anime le mardi un atelier sur le journal de l’école dans le cadre des commissions de cycle 3. Il est prévu une parution en fin d’année scolaire.

D) Fête de l’école

La date retenue est le 29 juin vers 18h00. Elle sera organisée en commun avec l’école maternelle et avec la collaboration des "Amis de l’école". Il est prévu : • de présenter par ateliers ce qui se fait au niveau de l’école primaire (un peu dans la continuité de ce qui avait été fait l’an passé), • de présenter le traditionnel spectacle de l’école maternelle • le traditionnel lâcher de ballons des Amis de l’école qui se déroule en général lors de la fête du village

Une réflexion détaillée sur l’organisation est encore en cours avec notamment : • l’hypothèse évoquée de tenir quelques stands de type kermesse mais à la seule condition de trouver des personnes pour s’en occuper ; les amis de l’école étant insuffisamment nombreux et les enseignants étant déjà pris par d’autres tâches. • La possibilité de proposer un repas pour clôturer la soirée sur réservation préalable.

II) Langues vivantes à l’école élémentaire

Il est évoqué la réunion avec M. RENAUDEAU, Inspecteur d’Académie Adjoint. Le conseil d’école se félicite d’avoir pu obtenir la visite de M RENAUDEAU au sein de la commune. Cela a permis d’éclaircir certains points sur la situation présente et à venir des langues vivantes.

M POSSENTI distribuera aux parents des élèves devant intégrer le CM1 à la rentrée prochaine une lettre rappelant les garanties apportées par M. l’Inspecteur d’Académie en matière de choix de langues, à savoir la possibilité de continuer l’allemand en sixième en intégrant ou non une classe bilingue, mais aussi la possibilité de changer pour prendre l’anglais à l’entrée au collège. Il a été rappelé que le fait d’avoir mis en place l’allemand en CE2 a permis de dégager des moyens financiers et pédagogiques pour assurer l’anglais en classe de CE1, ce qui a permis d’anticiper les consignes ministérielles qui ne demande l’apprentissage d’une langue vivante étrangère à partir du CE1 qu’à compter de la rentrée 2007-2008.

Il est bien rappelé également que l’enseignement d’une langue est fait dans un but de découverte linguistique et n’engage en rien la poursuite d’études en collège et au lycée Pour information, les langues étrangères sont tout à fait interchangeables au niveau du lycée.

Enfin, il est précisé que la mise en place de l’apprentissage de l’allemand répond à des accords de réciprocité au sein de l’Europe (si l’on souhaite que le français soit parlé en dehors de nos frontières, il faut aussi permettre à d’autres langues européennes d’être enseignées au delà de leurs propres frontières). Dans ce cadre, la logique de l’école est que l’allemand soit proposé 1 année sur 3 aux enfants. Donc les enfants de CM1 pourront choisir l’an prochain entre deux langues. Il faudra tout de même un effectif de dix élèves minimum pour maintenir cette diversité et donc maintenir le poste fléché « allemand » de Mme Coppey.

En cas de non maintien de l’allemand pour les futurs CM1, faute d’élèves suffisants, les parents d’élèves suggèrent de proposer l’allemand aux futurs CP afin de garantir la diversité et de maintenir Mme Coppey à son poste.

Les parents élus demandent par ailleurs à ce que le document destiné aux futurs élèves de CM1 soit distribué aux autres parents à titre d’information.

La position des parents délégués présents sur ce sujet et qu’ils souhaitent communiquer à l’ensemble des parents est la suivante :

« Etant donné que toute garantie de libre choix de la langue à l’entrée au collège nous a été confirmée, et ce indépendamment de la langue pratiquée au primaire ;

étant donné les nombreuses contraintes qu’impliquerait au niveau de l’école un retour à l’anglais pour les futurs CM1, à savoir : • organisation pratique (décloisonnements), • diminution globale du nombre d’heures d’anglais au détriment des CE1, • risque de suppression du poste fléché « allemand » et donc du départ de Mme Coppey dont l’investissement et le professionnalisme sont reconnus et à saluer, • rupture de la continuité de la langue au détriment des enfants qui de plus aiment aller en allemand ;

les délégués des parents d’élèves sont favorables au maintien de l’allemand.

III) Santé scolaire et accueil d’enfants en situation de handicap

Ce point est reporté au prochain conseil d’école.

IV) Echanges autour de la question de l’argent et l’école

M POSSENTI avait souhaité qu’une réflexion sur l’argent à l’école soit abordée au cours de ce conseil.

Les parents d’élèves souhaitaient également être informés sur les choix faits sur la redistribution de ces ressources et sur les arbitrages financiers.

M. POSSENTI a ainsi rappelé le mode de fonctionnement financier de l’école publique en général et de celle de Montanay en particulier. Ainsi, le budget se répartit de la façon suivante : • salaires des enseignants : versés par l’Etat • ensemble des autres dépenses et des locaux : à la charge de la municipalité

L’accès à l’école primaire est gratuit pour les élèves, les fournitures restant normalement à la charge des familles. En effet, il est rappelé qu’en matière de fournitures, il n’y a aucune obligation légale que ses fournitures soient fournies par l’école publique mais il s’agit plutôt d’un usage. A Montanay, le choix a été fait de fournir l’essentiel et de demander simplement un complément aux parents. Les enseignants ayant noté que certains parents achetaient malgré tout des fournitures non demandées par l’école, vont par ailleurs essayer de mieux communiquer sur ce point dans le futur.

A Montanay, la mairie :
- verse une subvention de 35,00 € par enfants scolarisés. Cette somme permet l’achat des fournitures scolaires et décharge ainsi les familles en partie. - verse une subvention de 20,00 € par enfants pour les projets pédagogiques comme les sorties scolaires par exemple.
- achète les livres
- finance l’étude du soir gratuite

A ces sommes, se rajoute la part de 20,00 € par élèves distribuée par "Les amis de l’école et correspondant au reversement intégral des bénéfices de l’association.

La répartition se fait de façon équitable entre toutes les classes, ce qui peut amener les familles à participer pour compléter les dépenses générées pour des sorties particulières qui ne peuvent être couvertes intégralement par ce budget comme les classes vertes, les sorties cinéma.

Les écoles primaires n’étant juridiquement pas des établissements publics autonomes (contrairement aux collèges par exemple), elles ne peuvent gérer de l’argent ; Elles sont donc obligées de passer par une association à but non lucratif de type loi 1901.

Les enseignants depuis quelques années ont choisi ainsi de gérer le budget de fonctionnement via la coopérative scolaire. Il s’agit d’une association de loi 1901 financé par les 10, 00 € versés en début d’année par les parents pour chacun de leurs enfants. Par choix des enseignants, cette coopérative est adhérente à l’OCCE (Office Central des Coopératives d’Ecoles) au niveau départemental, ce qui amène une sécurité juridique et comptable (validation des comptes faits au niveau de l’école) pour les enseignants. L’OCCE prélève 1,50 € par enfants pour ses frais de fonctionnement.

Les parents d’élèves mettent en évidence la part importante de ses frais (15 %) et soulèvent la question de la pertinence d’adhérer à l’OCCE : retours concrets par rapport au coût. Ils proposent aux enseignants d’envisager éventuellement une gestion autonome avec l’appui de parents volontaires. Les enseignants discuteront de ce point entre eux.

Au delà du financement de l’école, le débat autour de l’argent avait été proposé par les enseignants qui se posent notamment des questions par rapport aux sollicitations financières fréquentes qu’ils font auprès des parents : • versement à la coopérative, • compléments au fil de l’eau pour les sorties et classe verte, • participation financière lors des manifestations des Amis de l’Ecole • achats des productions des enfants au Marché de Noël...

Les enseignants ont vraiment conscience que cela peut-être problématique pour les parents et voulaient avoir un retour sur les arbitrages que eux font pour savoir s’ils correspondaient aux attentes des parents en terme d’enseignement : • les classes vertes sont-elles à envisager de manière obligatoire pour toutes les classes du cycle 3 ? • ne peut-on pas réduire le coût des sorties (sorties de proximités, nature...) ? • des actions volontaires menées par les parents pour diminuer le coût des sorties (ventes diverses, soirées...) ne reviennent-elles pas toujours à faire payer les parents et sont-elles à envisager ? • doit-on réinstaurer le principe des ventes de gâteaux à l’école ?...

Ce débat a été très enrichissant sans permettre de conclure de manière définitive sur le sujet.

C’est pourquoi, les parents délégués ont également souhaité qu’une plus grande concertation ait lieu avec l’ensemble des parents sur les futurs arbitrages financiers (sorties ou pas, de quelles natures, montant maximum des contributions demandées aux parents, contributions au fil de l’eau ou augmentation du montant versé à la coopérative...).

C’est pour cette raison que les délégués incitent également vivement l’ensemble des parents à réagir avant la tenue du 3ème conseil d’école via la boîte aux lettres des délégués pour : • dire leur satisfaction ou non par rapport aux arbitrages actuels • donner d’éventuelles idées

Ce débat vise non pas à se substituer aux choix des enseignants, au contraire, mais plutôt à leur permettre d’avoir une meilleure visibilité sur leurs arbitrages et à les encourager dans leurs choix et approche pédagogique.

Merci à tous pour votre contribution.

V) Perspectives 2007

Pour la rentrée 2007, M POSSENTI évoque le fait qu’il suffirait de huit élèves supplémentaires pour obtenir l’ouverture d’une nouvelle classe.

Cette création si elle a lieu ne sera certainement connue qu’au dernier moment et les enseignants prépareront donc la rentrée 2007-2008 selon les deux scénarios : 7 ou 8 classes.

 
 
Publié le vendredi 2 mars 2007

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le lundi 9 mars 2009
 
Publié le vendredi 10 novembre 2006
Mis à jour le dimanche 22 avril 2007
 
Publié le lundi 9 juillet 2007
 
Publié le mardi 5 août 2008
 
Publié le mardi 5 août 2008
 
Publié le mardi 5 août 2008
 
Publié le samedi 15 avril 2006
Mis à jour le samedi 14 octobre 2006
 
Publié le vendredi 11 août 2006
Mis à jour le samedi 14 octobre 2006
 
Publié le lundi 1er mars 2010
 
Publié le mardi 4 avril 2006
Mis à jour le samedi 14 octobre 2006
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le jeudi 29 août 2013